[Cinéma] Plus Bitter que Sweet

On commence fort niveau cinéma coréen avec A Bittersweet Life (2005) de Kim Jee Woon.

Le synopsis vous dira entre autre « Sunwoo ne vit que pour son gang. Sa vie bascule le jour où il accepte de surveiller la toute jeune maîtresse du patron » et c’est bien vrai, pour basculer, sa vie bascule, et le réalisateur n’y va pas de main morte.

Ne vous laissant pas le temps de respirer, il vous laisse tout de même toutes sortes d’espoir pour le personnage principal qui après tout, n’a rien demandé. Autant dire que ces lueurs d’espoir sont très vite anéanties par des élans de violence tous aussi créatifs les uns que les autres.

Vous êtes donc face à une succession d’injustices accompagnée d’une certaine frustration pour cet homme qui ne comprend pas très bien pourquoi il en est arrivé là (et c’est bien normal puisque nous non plus), magnifiquement interprété par Lee Byung Hun (Le Bon, La Brute et Le Cinglé, G.I. Joe, J’ai recontré le Diable,…).

Bref, à voir !

Interdit en salles aux moins de 16 ans avec avertissement.

Anecdotes: Vous y retrouverez avec surprise Mun Jung Hyuk (Eric des Shinwha) ainsi que Kim Sung Oh (l’excentrique secrétaire de Secret Garden ou encore l’homme quelque peu pshycopathe de The Man From Nowhere)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s